accueillant

accueillant, ante [ akɶjɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n.
XIIIe; de accueillir
1Qui fait bon accueil. accessible, aimable, cordial, hospitalier. Un hôte accueillant et généreux. Des gens très accueillants.
Par ext. Bien disposé, favorable. « Trouverait-il oreille plus accueillante » (Duhamel). propice. Il s'est montré accueillant à nos projets.
2(Choses) D'un abord agréable; où l'on est bien accueilli. Auberge, maison accueillante.
3 N. Bénévole qui accueille et écoute des personnes démunies, dans une association charitable.
⊗ CONTR. 1. Froid, glacial, inhospitalier.

accueillant, accueillante adjectif Qui fait toujours bon accueil aux autres, qui annonce un bon accueil : Un peuple accueillant. Un sourire accueillant. Où l'on est bien accueilli ; hospitalier : Une maison accueillante.accueillant, accueillante (synonymes) adjectif Qui fait toujours bon accueil aux autres, qui annonce un...
Synonymes :
- amène
Contraires :
- rébarbatif
- revêche
Où l'on est bien accueilli ; hospitalier
Synonymes :
Contraires :

accueillant, ante
adj. Qui fait bon accueil. Un homme accueillant. Une maison accueillante.

⇒ACCUEILLANT, ANTE, part. prés. et adj.
I.— Part. prés. de accueillir.
II.— Adjectif
A.— [En parlant de pers. ou de ce qui les caractérise] Qui fait bon accueil (aux personnes); qui est caractéristique du bon accueil.
1. [En parlant de pers.] :
1. J'ai du reste trouvé M. de Tallenay fort accueillant et très aimable.
J.-A. DE GOBINEAU, A. DE TOCQUEVILLE, Correspondance, lettre de J.-A. de G. à A. de T., 1854, p. 213.
2. Nous allons voir des voisins de campagne, gens charmants, accueillants, aimables, M. et Mme de Charnacé.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, juin 1857, p. 371.
3. ... il y avait des statues coloriées de vierges, des madones sérieuses et bonnes à mettre en niche, des christs, grandeur nature, avec du lilas sur le ventre et du carmin aux doigts, des jésus bénisseurs, frisottés et blonds, les bras en avant, accueillants et bien vêtus,...
J.-K. HUYSMANS, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 23.
4. Elle est bonne fille, un peu commune, accueillante avec sans-gêne, débraillée, pas très propre, très vivante, très nature, et par là très sympathique.
A. T'SERSTEVENS, L'Itinéraire espagnol, 1933, p. 69.
5. « Le maître de la maison, très accueillant avec une froide cordialité, parlait peu, sauf les jours où l'esprit traversé d'un souvenir il racontait... »
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 4, 6 juill. 1905-5 mai 1906, p. 90.
6. Il trouvait les Français peu accueillants; et leur agitation désordonnée l'ahurissait.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 669.
7. ... non point que mon humeur me cloîtrât, mais j'éprouvai que les habitants de ce pays sont les moins accueillants du monde.
A. GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 578.
8. ... les femmes ne doivent pas se montrer trop accueillantes :toutefois, s'il est préférable qu'elles soient un peu dédaigneuses envers ceux qui les complimentent, encore ne convient-il pas que leur réserve soit de la gaucherie.
E. FARAL, La Vie quotidienne au temps de saint Louis, 1942, p. 129.
9. Dominique vint vers lui accueillante charmante souriante minouchante.
R. QUENEAU, Loin de Rueil, 1944, p. 151.
10. Il vous est arrivé sans doute de rencontrer des êtres — et ils peuvent être accueillants, liants, sociables autant que vous le voudrez, mais au premier regard, à la première parole, vous vous êtes dit : « il n'y aura rien de commun, il n'y a rien de possible entre lui et moi. »
J. GRACQ, Un Beau ténébreux, 1945, p. 32.
2. [En parlant de parties de l'être physique ou moral des pers.] :
11. Alors, s'il courait aux genoux de la veuve, s'il se hissait entre les bras accueillants, s'il écrasait sa bouche contre la joue offerte, s'il se pouvait blottir dans la chaleur du corps, s'il sentait deux lèvres à son front, cet élan trouvait le but dans l'étreinte maternelle, apaisante et consolatrice.
P. ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 43.
12. Ce fut une fillette d'une quinzaine d'années, blonde et fraîche, avec de larges yeux accueillants, qui lui ouvrit.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, Le Cahier gris, 1922, p. 604.
13. ... les besognes accumulées ne rencontrent plus chez moi que cette sorte de sourire accueillant que l'on a vis-à-vis des choses qui se produisent sur un plan que justement l'on vient de quitter.
Ch. DU BOS, Journal, déc. 1922, p. 202.
3. [En parlant d'attitudes physiques ou morales des pers.] :
14. Sa belle figure, son regard inondé de lumière, le son de sa voix grave et modulé, son geste ouvert et accueillant, sa dignité respectueuse envers lui-même comme envers les autres...
A. DE LAMARTINE, Nouvelles Confidences, 1851, p. 303.
15. Et je reconnus, alors, que la maîtresse du logis, sur l'accueillante courtoisie de laquelle j'avais compté, n'était autre que la mort.
Ph.-A. M. DE VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Contes cruels, À s'y méprendre, 1883, p. 158.
P. ext. Ouvert aux personnes et aux choses :
16. Esprit synthétique, aéré, accueillant, lucide, il [Martial] fuyait les marottes, recherchait la critique...
L. DAUDET, Le Cœur brûlé, 1929, p. 8.
17. La conscience vitale du temps est en ce sens une conscience agressive. Mais elle est aussi une conscience accueillante : ...
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 311.
Rem. 1. L'attitude accueillante peut être un geste occasionnel (ex. 1, 6, 9) ou une disposition permanente (ex. 2, 5, 6, 7, 11). 2. L'adj. peut être except., péj. p. ex. dans le lang. de l'amour, ou plus gén., en parlant des femmes, cf. ex. 4, 8.
B.— [En parlant de choses]
1. [En partic. de l'habitat, du mobilier] Où l'on se sent bien accueilli, où l'on aime se trouver :
18. À 10 heures, elle quittait la boutique pour monter à sa chambre. Une chambre accueillante et rajeunie d'étoffes et dentelles...
E. DABIT, L'Hôtel du Nord, 1929, p. 107.
19. — « Allons, asseyons-nous maintenant », dit Antoine, en poussant Jacques vers un accueillant fauteuil de cuir.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 124.
20. ... bancs de repos aussi accueillants et douillets ma foi, qu'un lit de parade espagnol!
COLETTE, Gigi, 1944, p. 211.
21. ... il se sentit fatigué, envie de s'asseoir, mais aucun café n'était accueillant.
R. VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 199.
22. L'idée de la Bastille toujours accueillante aux philosophes lui revenant à l'esprit,...
J. GUÉHENNO, Jean-Jacques, Roman et vérité, 1950, p. 77.
Rem. Dans l'ex. 19, on notera la place insolite de l'adj. devant le subst.; de même sa valeur iron. dans l'ex. 22.
2. P. ext. [En parlant d'un site ou d'une localité] Qui offre de grandes qualités d'agrément aux visiteurs :
23. ...auprès du Nancy médiéval, il [le roi Stanislas] a construit ... un ensemble de places et de promenades, arcs de triomphe, galeries, fontaines, grilles, font une architecture accueillante,...
L. HOURTICQ, Hist. générale de l'art, La France, 1914, p. 296.
24. On dit d'une ville qu'elle est accueillante, animée, qu'on y mange bien, avec un et coetera de trois lignes;...
M. AYMÉ, La Jument verte, 1933, p. 274.
Prononc. :[], fém. [-]. — Rem. LITTRÉ précise : 'a-keu-llan, llan-t'; ll mouillées, et non a-keu-yan'. Enq. : /,-t/.
STAT. — Fréq. abs. litt. :252. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 109, b) 174; XXe s. : a) 508, b) 578.
BBG. — BAR 1960. — BÉNAC 1956.

accueillant, ante [akœjɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. XIIIe; du p. prés. de accueillir.
1 Qui fait bon accueil. || Nous avons rencontré des gens très accueillants. Aimable, cordial. || Un hôte accueillant et généreux. Hospitalier. || Je l'ai trouvé assez accueillant. Abordable, accessible.
0 Il arrive chez les Morsom dans une humeur merveilleuse. La même soubrette lui ouvrit, il lui pinça joyeusement la taille et il entra dans le studio où quelques personnes s'affairaient autour du bar en buvant des coquetèles. Dominique vint vers lui accueillante charmante souriante minouchante.
R. Queneau, Loin de Rueil, p. 136.
Par ext. || Une oreille accueillante. Propice. || Des bras accueillants. || Un esprit accueillant. Ouvert.
2 (Choses). D'un abord agréable. || Une ville accueillante.Où l'on est bien accueilli. || Auberge, maison accueillante. Hospitalier.
CONTR. Froid, glacial, revêche. — Inhospitalier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accueillant — accueillant, ante (a keu llan, llan t ; ll mouillées, et non a keu yan) adj. Qui fait bon accueil. •   Accessible, accueillant, honnête, FLÉCH. Letell.. •   C était [le duc de Berry] le plus beau et le plus accueillant des trois frères, SAINT… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACCUEILLANT, ANTE — adj. Qui fait bon accueil. Il est accessible et accueillant …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Les Confidences érotiques d'un lit trop accueillant — est un film francais de Michel Lemoine sorti en 1973. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Notes …   Wikipédia en Français

  • Liste des gares françaises accueillant plus d'un million de voyageurs par an — Gares françaises accueillant plus d un million de voyageurs par an (situation au 2 mai 2011). La liste des gares françaises accueillant plus d un million de voyageurs par an, est une liste de gares ferroviaires situées sur le territoire …   Wikipédia en Français

  • accueillante — ● accueillant, accueillante adjectif Qui fait toujours bon accueil aux autres, qui annonce un bon accueil : Un peuple accueillant. Un sourire accueillant. Où l on est bien accueilli ; hospitalier : Une maison accueillante. ● accueillant,… …   Encyclopédie Universelle

  • llant — accueillant affouillant agenouillant aiguillant aillant allant apostillant appareillant assaillant autocollant avitaillant bafouillant ballant barbouillant bataillant bienveillant boitillant bouillant bousillant braillant bredouillant brillant… …   Dictionnaire des rimes

  • Economie de la Haute-Savoie — Économie de la Haute Savoie Sommaire 1 Activités 1.1 Agriculture 1.2 Artisanat 1.3 Bâtiment et travaux publics 1.4 …   Wikipédia en Français

  • Économie de la Haute-Savoie — L économie de la Haute Savoie repose sur trois secteurs principaux : l industrie, les services et l agriculture. Sommaire 1 L industrie 2 Les services 3 L agriculture 4 Activités …   Wikipédia en Français

  • Coupe d'Écosse de football 2009-2010 — Infobox compétition sportive Coupe d Écosse de football 2009 2010 Trophée de la Coupe d Écosse Généralités Sport Football …   Wikipédia en Français

  • Coupe d'Écosse de football 2010-2011 — Infobox compétition sportive Coupe d Écosse de football 2010 2011 Trophée de la Coupe d Écosse Généralités Sport Football …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.